Quel contenu mettre dans sa newsletter

quel contenu mettre dans sa newsletter

Lorsque l’on souhaite créer une newsletter et l’envoyer à ses clients, une question revient souvent : que dois-je mettre à l’intérieur de mes emails ? C’est d’ailleurs un frein brutal pour beaucoup, qui n’osent même pas mettre en place une newsletter par manque d’idées.

Mais même pour les plus créatifs d’entre nous, il arrive forcément un moment, où les idées commencent à manquer. C’est pourquoi aujourd’hui, j’aimerais vous offrir des idées de contenu à mettre dans votre newsletter. Vous pourrez croiser les idées dans une seule newsletter. Ou bien les utiliser les unes après les autres, pour vos prochains envois.

 

Définir l’objectif de sa newsletter 

Avant toute chose, vous devez commencer par définir quel sera l’objectif de votre newsletter. Vous envoyez des emails chaque semaine ou peut-être chaque début de mois, mais possèdent-ils à chaque fois un objectif bien précis.

 

Divertir son audience

Cela peut être de divertir votre audience et de lui faire passer un bon moment. Dans ce cas, votre newsletter aura besoin de contenu humoristique comme des images, un GIF, des gros titres accrocheurs et une ligne éditoriale bien spécifique. Vous éviterez le contenu commercial ou même les informations trop lourdes comme des rapports d’études…

 

Apporter de la valeur

Vous pouvez aussi choisir d’animer une newsletter qui aura pour objectif d’ajouter de la valeur à vos clients ou vos prospects. Cela renforcera votre crédibilité et votre position d’expert dans un domaine. Si vous envoyez de manière régulière du contenu à forte valeur ajouté, donc très utile pour vos lecteurs, automatiquement, ces derniers se tourneront vers vous par la suite. L’ajout de valeur nécessitera d’envoyer à vos clients des articles, des vidéos voire même des formations dans le but de les aider vraiment. Vous pouvez aussi leur recommander du contenu comme : des livres, des études, des personnes à contacter.

 

Informer sur l’actualité

Cela peut être sous une forme particulière qui vous est propre avec un ton humoristique, sarcastique, ou neutre. Le but sera dans ce cas d’apporter chaque jour, semaine ou mois les informations les plus fraiches de votre thématique. Le gros avantage de cette stratégie, c’est que vous ne serez jamais à court d’idées. Mais je ne vous recommande pas cette méthode car elle vous demandera de vous investir énormément. Si votre newsletter n’est qu’une partie de votre stratégie alors cela n’en vaut peut-être pas la peine. Si par contre vous êtes un journal et que vous avez l’habitude de diffuser de l’information en continu, la newsletter sera un bon investissement de temps et d’énergie.

Voici par exemple le média numérique 20minutes.fr, basé sur l’actualité qui vous propose différentes offres :

Quel contenu mettre dans sa newsletter 20 minutes

 

Parler de soi et de ses produits

Enfin, la dernière stratégie consiste à faire en sorte que le contenu de votre newsletter soit le prolongement de votre entreprise. Vous parlerez de vos produits et services. Vous utiliserez le storytelling pour raconter votre histoire ou celle de l’entreprise. Vous évoquerez les projets futurs tout cela dans le but de créer un lien fort entre le lecteur et vous. C’est la méthode la plus employée quand on parle de newsletter.

 

Maintenant, j’aimerais quand même vous faire prendre conscience de quelque chose. Ce n’est pas parce que vous avez défini au jour 0 que votre newsletter aurait un objectif informatif que vous ne pourrez jamais basculer sur un autre format. Sachez juste que je vous recommande de vous tenir à un format pour que vos lecteurs sachent à quoi s’attendre en ouvrant votre email. Le but n’est pas de plaire à tout le monde, mais d’aller cibler les personnes qui cherchent ce que vous avez à offrir.

Si vous souhaitez faire un changement de ligne éditoriale dans votre newsletter, alors prévenez votre audience. Laissez la possibilité à ceux qui ne veulent plus vous lire de quitter votre stratégie d’emailing. Et focalisez-vous sur ceux qui souhaitent rester.

 

Personnaliser le contenu de sa newsletter, pour chaque lecteur

Il n’est actuellement plus concevable de pouvoir envoyer votre newsletter à tous vos contacts sans aucune personnalisation. Le marketing est en train de devenir de plus en plus ciblé jusqu’à de la personnalisation au cas par cas. Cela ne veut pas dire qu’il faut envoyer un email différent à tous vos contacts un par un. En revanche vous avez différentes possibilités automatiques qui s’offrent à vous en utilisant un outil d’email marketing.

Vous allez normalement pouvoir personnaliser certains champs comme le nom, le prénom, le jour d’inscription de la personne ou même sa date d’anniversaire. Ces champs seront renseignés par la personne lors de son inscription à votre formulaire.

C’est la première étape de la personnalisation qui consiste à appeler la personne par son prénom dans vos email : « Bonjour …., j’aimerai vous présenter les 10 meilleurs… ». Et malgré le fait que beaucoup savent que vous envoyez le même email à toute votre liste de contact, c’est toujours plaisant de recevoir un email avec son prénom à l’intérieur. Cela donne l’impression de manière inconsciente que la personne nous parle à nous et non à quelqu’un d’autre ou à un groupe.

Ensuite, vous devez apprendre à segmenter vos listes d’emails, dans le but de créer des groupes de personnes quasiment identiques. Votre segmentation peut porter sur le comportement d’achat plus ou moins élevé. Sur la géolocalisation de vos clients. Ou sur leurs attentes vis-à-vis de votre entreprise.

On peut par exemple imaginer qu’une entreprise qui vend des vêtements pour hommes ne pas vouloir cibler de la même manière les 18-35 ans et les 40 ans et plus. On peut donc imaginer qu’elle mettrait en place 2 newsletters pour ces deux listes. L’une accès sur des vêtements de mode, avec un vocabulaire de jeune dans le corps du texte. Et de l’autre une newsletter qui serait plus sobre, avec des habits plus chics, proposée aux 40 ans et plus.

 

Les images ou les GIF dans une Newsletter

Avant de détailler ce point, j’aimerais juste vous prévenir d’une chose. Le poids de vos images est extrêmement important pour le contenu de la newsletter que vous allez envoyer. C’est pourquoi je vous recommande de vraiment diminuer le poids des images ou des GIF que vous pouvez insérer dans vos emails. Il y a 1 an, j’ai créé un super visuel sur Photoshop, je l’ai exporté en format JPEG, et lors de l’envoi de ma newsletter, j’ai eu la surprise de voir que mon taux de spam à exploser. Voici un site spécialisépour la création ou l’optimisation de vos images GIF.

Une fois que vous avez réglé ce problème de taille, vous pouvez vous faire plaisir. Les images sont beaucoup plus représentatives qu’un long texte que très peu de vos clients liront.

Quel contenu mettre dans sa newsletter pour les clients

Je me suis récemment inscrit à la newsletter BDM (BlogDuModérateur) et regardez ce que j’ai reçu ! Une vraie merveille, c’est simple, épuré, des images, des titres, un logo, rien de plus. On se croirait presque sur le site directement. Et c’est grâce à cette illusion que nous avons envie de cliquer pour en savoir plus sur certaines actualités.

Vous pouvez opter pour un design en décaler. Un coup l’image est à gauche, et le texte à droite, puis en dessous c’est l’inverse et ainsi de suite.

 

 

 

Diriger les lecteurs de sa newsletter avec des boutons

Comme vous pouvez le constater sur l’exemple précédent, il n’y a pas de bouton. L’interface un peu trompe l’œil nous fait croire que l’on est directement sur le blog, donc d’instinct, nous avons tendance à cliquer sur l’image. Mais dans certains cas, il se peut que vos lecteurs, soient un peu perdus à travers les images, le texte, les titres et autres éléments présents dans votre newsletter. Pour faire en sorte de les diriger correctement, il n’y a pas plus efficace que des boutons. Presque tous les logiciels d’emails marketing vous proposeront d’en ajouter, et je vous recommande fortement de le faire.

Quand j’ai commencé l’email marketing, j’envoyais des emails assez simples, et je glissais des « cliquez ici » avec un lien hypertexte en bleu. Mais pensez-vous vraiment que cela donnait envie à mon audience de cliquer dessus ? En plus de ce facteur, vous aviez aussi la possibilité que la personne ne remarque même pas lien que vous avez inséré. Si l’on prend le cas d’une personne qui ne vous offre que 3 secondes, je peux vous assurer qu’elle ne le verra pas.

Ce n’est pas pour rien que la plupart des pages de ventes ou des landings pages sont désormais équipées de gros boutons à couleurs vives. Ils permettent de booster de manière considérable vos taux de clics.

Mais attention, n’en abusez pas non plus. Je vous rappelle que 1 newsletter doit avoir 1 seul objectif. Par conséquent, elle ne devrait posséder qu’un seul bouton contenant un appel à l’action. Vous pouvez cependant en ajouter plusieurs qui redirigeront vers la même page. Faites-en sorte que le bouton est une couleur vive qui soit dans votre charte graphique. Pour mon cas, j’utilise le orange. Mais évitez les boutons gris ou blancs à bordures noires.

 

Diffuser des avis clients dans sa newsletter

Les avis clients sont, lorsqu’ils ne sont pas frauduleux, un moyen fort de montrer votre crédibilité et l’utilité de vos produits ou services. Proposer des témoignages sur son site est intéressant, mais l’envoyer directement à une audience qui vous fait en partie confiance vous offrira un meilleur retour. Vous pouvez également les diffuser en avant-première à votre mailing list, pour faire en sorte qu’ils se sentent privilégiés.

Si vous récoltez des témoignages, je vous recommande les témoignages vidéo. Ils transmettent plus d’émotions et sont généralement plus fiables qu’un simple texte et une image. Créez aussi des petites notes, ou attribuez des étoiles à vos produits.

Ce que je vous recommande aussi de faire, c’est se cibler les avis clients en fonction des listes que vous avez. Par exemple, vous n’allez pas envoyer un témoignage vidéo d’une dame de 54 ans à une population de jeunes hommes de 18-25 ans. Ils ne pourront pas s’imaginer à la place de cette personne, même s’ils vivent la même situation. Et par conséquent, vous ne tirerez pas profit de ce qu’on appelle, le phénomèned’identification.

Alors que si vous envoyez des témoignages de personnes à une population similaire en âge et en sexe par exemple, là, les personnes pourront se dire « Il est/était comme moi ».

 

Utiliser la réalité augmentée dans un mailing

Quel contenu mettre dans sa newsletter 20 minutes

C’est peut-être un poil futuriste à l’heure où je publie cet article, mais je pense que d’ici 2020, ce sera d’actualité. La réalité augmentée, est le fait de pouvoir ajouter à votre environnement des objets ou formes en 3D, visibles à travers un téléphone, une tablette ou même un casque. À ne pas confondre avec la réalité virtuelle, qui elle, vous plonge entièrement dans un décor réalisé pour l’occasion.

La réalité augmentée est donc un outil facilement démocratisable et facile à exploiter au quotidien. Je pense que vous connaissez tous l’application Snapchat. Alors vous avez déjà utilisé la réalité augmentée à l’aide de leurs filtres de chien, ou leurs animaux qui apparaissent avec la caméra arrière de votre smartphone.

À l’heure actuelle, je n’ai pas trouvé de plateforme gratuite permettant d’ajouter des éléments de réalité augmentée sur une image. Je parle bien sûr de quelque chose d’ergonomique et de simple à utiliser. Vous pouvez très bien réaliser ce genre de montage avec un plugin et de bons talents en Indesign.  La seule plateforme assez sympa que je vous ai trouvé pour tester l’expérience, c’est CV-Augmenté qui vous propose de faire le test sur votre CV.

Imaginez maintenant que vous puissiez créer des designs similaires sur votre newsletter. Les personnes qui l’ouvriraient sur ordinateur, utiliseraient leur smartphone pour jouer avec la réalité augmentée de votre email. Et pour ceux qui ouvriraient votre mail sur leur téléphone directement, ils pourraient demander à une personne proche d’elles, d’utiliser son téléphone pour percevoir votre message. Encore un moyen viral de pouvoir vous faire connaître rapidement, et de susciter de l’intérêt pour votre newsletter.

Alors restez informé de l’avancer de cette technologie !

 

Parlez Ă  vos lecteurs comme Ă  des amis pas comme Ă  des clients

Pour faire en sorte d’humaniser la relation entre vous et vos clients, je vous recommande de voir votre liste de lecteurs, comme des amis. Vous pouvez essayer de mettre en place toutes sortes de techniques de ventes ou de marketing, elles seront inefficaces tant que vous n’avez pas acquis la confiance de vos clients.

Ne soyez donc pas trop formelle dans votre newsletter et vos emails en général. Supprimer le fameux « Cordialement » et remplacez-le par un petit « Amicalement » ou une autre formule. Indiquez dans votre premier mail que vous allez tutoyer la personne mais qu’elle pourra faire de même si elle souhaite vous répondre.

Utilisez le storytelling pour en raconter un peu plus sur vous, comme si vous étiez en train de discuter avec un proche. Et faites une sorte de « bilan » de votre expérience, et des nouvelles choses que vous mettez en place, de manière régulière. Cela peut par exemple prendre la forme d’un article du type « Les 5 erreurs que j’ai faite dans le blogging », « Bilan après 1 an d’entreprenariat à mon compte ».

 

Bonus : lire au moins 5 newsletters de qualitées chaque semaine

Enfin, le dernier point de cet article est un conseil qui vous permettra de stimuler votre imagination. Ne pensez pas que je vous incite à copier ce que peuvent faire vos concurrents. Mais je pense qu’il est important de pouvoir s’inspirer de ce qui est fait actuellement dans l’univers de la newsletter.

Vous pouvez donc suivre vos concurrents, ou tout simplement des newsletters tendances dans d’autres domaines d’activité. C’est d’ailleurs comme ça que j’ai découvert que l’on pouvait insérer des images GIF dans ses emails. Voici une liste de quelques newsletters attractives que je vous recommande de suivre :

Quel contenu mettre dans sa newsletter 20 minutes

 

idées de contenu pour sa newsletter

 

que faut il mettre dans sa newsletter

 

quel contenu donner dans sa newsletter quotidienne

 

  • Newsletter Web Solution, sur l’email marketing et le webmarketing en gĂ©nĂ©ral. Pour voir mes rĂ©sultats de tests et avoir un accès VIP Ă  mes ressources privĂ©es (vidĂ©os, guides, formations) 

 

En conclusion :

DĂ©sormais vous connaissez les meilleurs contenus Ă  partager au sein de vos newsletters. J’espère vraiment que cet article vous aura permis de dĂ©couvrir de nouvelles choses Ă  partager. Et que vous pourrez vous en inspirer pour crĂ©er Ă  votre tour des newsletters attractives et plaisantes Ă  lire. Je pense vraiment que c’est important d’envoyer des newsletter qui soient attractives, quelque soit le volume d’envoi. On pense souvent, Ă  tort, qu’envoyer beaucoup de newsletter est considĂ©rĂ© comme intrusif pour notre audience. Mais en rĂ©alitĂ©, c’est la qualitĂ© de votre contenu qui influence le plus ce facteur intrusif. Chaque jour je reçois des emails du BlogDuModĂ©rateur, mais Ă©tant donnĂ© que le contenu est toujours au rendez-vous, cela me plait bien !

William Moreau

William Moreau

Fondateur de Web Solution

Je suis prestataire de service en marketing digital et formateur spĂ©cialisĂ© dans la crĂ©ation et dĂ©veloppement de sites web pour les entreprise. J’aide au quotidien des TPE, entrepreneurs et PME Ă  prendre en main la partie digitale de leur entreprise. J’aime le travail bien fait, mais par dessus tous les rĂ©sultats concrets !

William Moreau

Bonjour, moi c’est William

Bienvenue sur mon blog ! C’est ici que je partage toutes les semaines des techniques marketing sous forme d’actions Ă  mettre en place, dans votre business.

Vous voulez recevoir de l'aide ?

J’accompagne de nombreuses entreprises à développer leur activité sur Internet ou à gagner en visibilité. Je pourrais faire pareil avec votre structure !
getreponse

Pin It on Pinterest